Serge BRET-MOREL

L’ASTROLOGIE face à ELLE-MEME

BILAN CRITIQUE de l'ASTROLOGIE

PROLOGUE à une RENOVATION de la CRITIQUE

 

Quelques articles de l'auteur

 

   Accueil > Bibliotheca > Quelques articles de l'auteur

 

 

 

Puisque dans les médias traditionnels il est si difficile de publier sur l’analyse critique de l’astrologie (voir la catégorie « Mediatica » pour plus de renseignements), il est heureux qu’existe Internet.

Comme on va le voir, une approche technique de la pratique astrologique permet de développer de nouveaux critères de jugement sur la pertinence de certaines applications. La prise en compte de ces critères devrait précéder toute application astrologique, mais si ce n’est pas le cas, c’est parce que c’est là la nouveauté de notre travail : un jour peut-être cela sera-t-il devenu banal ? Au jour d’aujourd’hui le monde astrologique n’a pas encore admis la nécessité d’une analyse plus pointue des dérives probables qu’implique pourtant la complexité d’un outil mathématique utilisé sans réelle précaution rationnelle. Tant que l’astrologie restera « pratique », c’est à dire artisanale, les seuls remèdes contre ces dérives resteront les mêmes : le bon sens, l’humilité, les bonnes intentions, la culture… en fait tout ce qui confine l’astrologie au rang de savoir-faire avec toutes les conséquences (les limites et les dérives) que cela implique.

A noter que progressivement nous mettrons en ligne les articles parus dans le bulletin trimestriel de la Fédération Des Astrologues Francophones depuis septembre 2003, et il faut la remercier pour cette ouverture d’esprit ! Publier depuis des années des articles critiques portant tant sur l’outil que les principes et l’histoire de l’astrologie démontre une réelle ouverture sur la modernité. Mais pour apprécier la chose, encore faut-il ne pas oublier que l’astrologie est une réalité sociale avant d’être un sujet de dissertation théorique sur les superstitions et les pseudosciences.

 

 

Divers

Astrologie, astronomie et arts divinatoires dans la série Harry Potter. JK Rowling a-t-elle pratiqué l’astrologie ? Une étrange mise en vente a eu lieu en mai 2010 : un texte manuscrit d’une douzaine de pages portant la signature de JK Rowling… Que contenait ce texte ? Ni plus ni moins que les interprétations astrologiques tirées du thème de naissance de l’enfant des amis de la célèbre auteur. Nous avons profité de cette occasion pour explorer les 7 tomes de la série en nous demandant si les références (régulières) à l’astrologie pouvaient montrer que JK Rowling a une certaine connaissance de la chose. Le résultat est assez surprenant.

 

Témoignage : 1999, mon éclipse à moi

Il y a dix ans déjà, j’avais assisté à un merveilleux spectacle, une éclipse totale de Soleil au nord de la France. On trouvera ici un compte-rendu de cette expérience, rédigé quelques semaines après l’événement. Un pur moment de bonheur…

Paroles : Rencontres en contrées célestes. Projet de paroles pour une chanson sur le thème de l’astronomie

 

2012, année banale et ordinaire ? : qui n’a pas entendu ici ou là que les Mayas prévoyaient la fin du monde pour 2012, et que tout cela était même confirmé par les astrologues ???  Nous montrerons ici que manifestement on oublie trop souvent, avant d’accuser l‘astrologie et les astrologues, de se demander ce qu’il y a d’astrologique dans les propos que l’on va reproduire ou critiquer. Comme on l’a déjà précisé dans la catégorie Mediatica, les journalistes (comme bien des sceptiques novices ou amateurs) étant incapables d’évaluer la teneur en astrologie des propos… astrologiques, ne peuvent pas savoir quand ils commencent à être hors-sujet. C’est pourquoi l’excuse consiste à « citer de l’astrologue » pour que si erreur grave il y a, ce ne soit l’erreur que de l’astrologue, pas du rapporteur (même si donc il aura critiqué sans vérifier ses sources)…  Déontologiquement c’est grave, mais c’est là un autre problème.

 

Surprises et questionnements astronomiques (1) : connaissez-vous l’émission Tous sur orbite créée un peu avant l’an 2000 ? Ce programme consacré bien sûr à l’astronomie, est d’une grande pédagogie, il permet par exemple de répondre simplement à des questions pourtant très complexes (pourquoi 2 marées par jour, pourquoi 13 jours d’écart dans nos calendriers entre le Noël Russe et le nôtre, dans quelle direction allons-nous dans l’espace avec la Terre ? etc). Ses animations sont en effet très parlantes.

 

Critique appliquée

 

Crise boursière : et si l’astrologie… n’y était pour rien ? (24-10-2008)

Alors que nous sommes en pleine crise depuis quelques mois, l’astrologie boursière commence à faire parler d’elle. A défaut de pouvoir prévoir ce qui va arriver, au moins peut-elle proposer des jugements sur l’avenir ; nous sommes donc allé voir de plus près ce qu’il en est de ces « nouvelles » pratiques astrologiques, mais au lieu de focaliser sur les réussites, nous avons commencé par nous demander si à la veille des dates de variations brutales les astrologues en question y étaient préparés. Il semble bien que non… ils furent surpris autant que tout le monde. Ce qui permet de nous demander ce qu’un astrologue boursier appelle « une prévision réussie » et proposer quelques remarques techniques critiques quant à ces pratiques. Nous pensons que, de même que l’apparition de l’informatique a permis aux astrologues de presser un peu plus le fruit astrologique (dans le sens où bien des applications techniques complexes devenaient possibles alors qu’elles étaient non réalisables auparavant), l’astrologie boursière et ses complexes interprétations quotidiennes permettent de mieux faire ressortir les biais techniques que génère l’outil astrologique. Cet article est paru aussi sur le site de la FDAF.

 

Sur les coulisses astrologiques de la présidentielle (Juin 2007)

Les astrologues ont été assez silencieux sur les élections présidentielles françaises de 2007. Toutefois, à l’examen des pratiques astrologiques ressortent quelques surprises qui, analysées du point de vue technique montrent les limites de l’exercice qui consiste à tenter de « deviner » longtemps à l’avance les résultats de l’élection. Cet article a été publié en juin 2007 dans le N°46 de La Lettre Des Astrologues.

 

Faut-il rénover la critique de l’astrologie ? (décembre 2006, publié fin novembre 2007)

(Cet article est paru aussi sur le site Agoravox)

Un article fondateur pour mon travail. Que tirer du fait que quelques critiques de l’astrologie semblent fausses ? Changer notre représentation de l’astrologie ne permettrait-il pas de sortir de quelques apories traditionnelles du débat ? Cet article m’a permis plusieurs contacts très positifs avec des directeurs de recherche du monde de la Sociologie ou de l’Histoire et Philosophie des sciences. Paradoxalement, aucun sceptique n’a souhaité répondre à mes demandes d’avis critique sur cet article lui-même pourtant… critique aussi sur l’astrologie. Qu’en conclure ??? La critique de l’astrologie aurait-elle aussi un versant sacré ??? Y aurait-il des tabous dans la critique de l’astrologie ?

 

Précession des équinoxes : comment répondre à l’argument ? (Cet article a été publié en septembre 2003 (la préhistoire de mon travail…) dans le N°31 de "La Lettre Des Astrologues")

Si à mon sens il ne réussit pas à remplir les objectifs qu’il s’était donnés (on complètera en partie ce travail avec le début de l’article cité plus haut « Faut-il rénover la critique de l’astrologie ? »), il permet

1)      de voir quel fut mon premier travail sur l’astrologie, un travail sur l’argumentation. Ainsi avais-je énuméré et classé quelques dizaines d’arguments contre l’astrologie et commencé à y répondre.

2)      Cet article permet aussi de rappeler en quoi la confusion est involontairement entretenue par la communauté astrologique du point de vue du… vocabulaire !

3)      D’un point de vue conceptuel, la distinction entre constellation, signe, et type astrologiques n’est pas non plus toujours bien perçue et précisée par les astrologues, ce qui est un tort.

 

Voyage aux quatre coins de la planète : les paradoxes de l’astrologie saisonnière (2004 ou 2005 ?)

Cet article avait bien failli paraître dans le magazine Ciel et Espace, mais échoua en comité de rédaction. A travers les limites bien connues de la notion de saison, il pose indirectement la question du paradoxe qui consiste à revendiquer un symbolisme astrologique universel et multimillénaire fondé sur une notion de saison si variable et si… locale. Cet article est en résonance directe avec la notion de dogmatisme des symboles astrologiques présentée dans le N°35 de la Lettre des Astrologues d’automne 2004. Et bientôt mis en ligne.

 

Quelques questions posées au monde de l’astrologie (à propos de la prévision : janvier 2008)

(Cet article est paru aussi sur le site de la FDAF)

C’est dans le cadre de débats houleux sur la prévision-prédiction astrologique au début de 2008, que ce texte fut produit. La FDAF proposait une fois de plus de mettre des barrières à la prédiction astrologique tout azimuts et s’était heurtée à une levée de boucliers. Des astrologues réclamaient le droit de pratiquer la prévision sans se poser de questions gênantes…

 

 

Serge BRET-MOREL

le 10 août 2009