Serge BRET-MOREL

L’ASTROLOGIE face à ELLE-MEME

PROLOGUE à une RENOVATION de la CRITIQUE de l’ASTROLOGIE

 

Lectures et commentaires

 

   Accueil > Bibliotheca > Lectures et commentaires > Internet > Liens astrologiques

 

 

 

Liens astrologiques

 

Il n’est pas évident de trouver des liens visant même à démonter la critique de l’astrologie. Vous en trouverez un ICI sur le site d’un astrologue professionnel, Didier Lustig. Sa réponse est très traditionnelle, et ne peut lever tous les doutes, mais il faut tout de même saluer la démarche. Prenons le temps d’en discuter point par point. Mon commentaire ICI.
Il faut signaler aussi un agréable site astrologique, il était une fois l’astrologie. Très original, il propose un impressionnant nombre de liens internet, et notamment une page renvoyant vers quelques textes critiques. Nous venons de lui signaler notre existence (01-2009).

 

La FDAF, Fédération Des Astrologues Francophones, est l’une des rares (la seule ?) association française d’astrologues prônant ouvertement un regard critique sur les pratiques astrologiques contemporaines, notamment médiatiques, et en particulier sur la prévision. J’ai pu publier sur son site et dans son bulletin trimestriel bien des articles critiques visant à remettre en cause certains acquis relevant pourtant du statut de l’évidence dans le monde astrologique. Quelques uns de ces textes sont disponibles dans la catégorie Quelques textes de l’auteur et un peu plus bas sur cette page.

A la mi-décembre 2008 je ne peux que m’étonner du peu de prédictions astrologiques sur le résultat du dernier congrès socialiste, des dernières élections américaines, des médaillés français aux derniers jeux olympiques, etc. Pas vous ??? Que se passe-t-il dans le monde des astrologues prévisionnistes ??? Peut-être notre travail de fond visant, non pas à mettre l’astrologie à terre, mais à la mettre seulement face à ses contradictions tout comme une discipline adulte doit le faire quotidiennement, commence-t-il à porter ses fruits ? Nous attirons l’attention de la critique sceptique sur ce point : elle devrait s’interroger sur la chose… car si rien n’est prouvé de l’efficacité de mon travail et de celui de la FDAF en général, cette baisse des prévisions-prédictions habituelles ne peut pas s’expliquer par la voie critique habituelle. Et la période de crise en cours ne va pas non plus dans ce sens… Voilà par exemple ce que l’on trouve sur le site de la FDAF : Quelques questions posées au monde de l’astrologie par la Fédération Des Astrologues Francophones, texte repris sur notre site dans la catégorie "Quelques articles de l’auteur". Cela change de ce que l’on lit habituellement dans le monde astrologique ! Il y a sur le plan de la prévision une fêlure ouverte dans le milieu astrologique, la question est presque tabou, chacun sachant intimement la difficulté pour justifier les prédictions horoscopiques, certaines interprétations plus que douteuses, et les si nombreux échecs.

 

Le président-fondateur de la FDAF, Alain de Chivré, a publié sur son site personnel deux de mes articles parus dans le bulletin trimestriel de la Fédération.

Le premier témoigne de ma recherche en cours en 2004 sur la question d’un dogmatisme des symboles astrologiques : pour celui qui pense que l’astrologie existe bien, ses symboles et ses procédures d’interprétation ont été imposés arbitrairement par l’Histoire et ne permettent pas de prétendre 1) qu’on a fait le tour de tous les possibles en astrologie, 2) qu’on sait exactement à partir de quand on sombre dans l’interprétation fausse, l’analogie permettant tout et son contraire.

Le second article, intitulé Horoscopes : le conflit intérieur est un extrait d’un dossier réalisé en 2004 pour le même bulletin, au moment où la FDAF décida enfin de mettre fin (notamment sous la pression d’un des membres de son comité d’honneur) aux dernières prévisions quasi-horoscopiques présentes encore dans sa revue. Ce texte est l’illustration parfaite de ce en quoi mon travail est une réflexion en mouvement. On pourra s’étonner d’un véritable discours d’astrologue, mais il ne le faut pas, j’étais encore au commencement de ma démarche d’analyse critique de l’astrologie. Ce texte a donc d’abord valeur de témoignage sur les questions qui peuvent se poser au sein de la communauté astrologique. Il y a dans la pratique des horoscopes quotidiens ou hebdomadaires d’insupportables lacunes déontologiques contre lesquelles étrangement, seuls quelques astrologues protestent. L’effet de corporation, presque un lobby, pèse contre la dénonciation de ces bêtises collectives.

 

 

Serge BRET-MOREL

17 décembre 2008

 

haut de la page